Les Cambaceres de Buenos-Aires

Notre amie Marie-José Guigou nous convie, dans le cadre de l’U.T.T. à la première conférence de Mémoire d’Oc de l’année universitaire 2017-2018 le

Mercredi  4 octobre à 16h salle Pétrarque

D’Aigues-Mortes à Buenos-Aires, nous allons suivre la saga d’une famille languedocienne, les Cambacérés. À partir d’un cordonnier d’Aigues-Mortes, d’un débitant de tabac et fabricant de Burat, d’un contrôleur d’octroi de Nîmes, nous croiserons un orfèvre à Montpellier, un directeur des abattoirs aux chevaux de Paris, un ingénieur à Laon, un Préfet à Pau et à Colmar. Sur les traces d’un équarisseur d’Aubervilliers, nous trouverons un chimiste à Bordeaux, celui qui deviendra un « Estanciero » en Argentine, un propriétaire de grandes étendues faisant fortune dans le commerce de la viande salée et des cuirs. Ensuite, en Argentine les Cambaceres feront partie de la haute société, ils seront avocats et députés, ils partageront leur vie entre le Continent sud-américain et l’Europe. Un sénateur et un écrivain deux frères feront bâtir le pavillon de la République d’Argentine pour l’Exposition Universelle de 1889 à Paris. Nous finirons cette série de portraits, par un pionnier de l’aviation civile argentine qui a côtoyé les célèbres Mermoz et Saint-Exupéry.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s