Sortie de fin d’année

Pour la sortie de fin d’année, sur proposition de Mme Cotte, trente membres de Mémoire d’Oc ont visité le village de Nézignan-l’Evèque, pratiquement inconnu de la plupart d’entre nous. Et pourtant ! Est-ce le soleil, la verve de notre guide Claude Bouty, chargé de visites au sein de son association « Nézignan au fil des Ans » ou le plaisir d’être ensemble ? La journée fut délicieuse

Tout d’abord, dans l’église, le guide rappelle le passé fastueux de la commune, propriété des  Evêques d’Agde, suite à une donation en 1187 qui résidèrent dans le château, avant de leur préférer une belle demeure de la famille Brignac-Durand. La visite de l’église Sainte Marie Madeleine est surprenante : datant du XIIème siècle, elle fut modifiée au cours des siècles . Construite en pierres calcaire issues des carrières locales qui en ont fait la réputation, le porche intact est roman. La nef centrale et le chœur du pur style roman furent agrandis par des chapelles latérales gothiques.

Un autel en marbre de Carrare  polychrome, (apparemment un prototype) superbement restauré.

 

 

 

 

Une vasque en marbre rose de fonds baptismaux  identique à celle de la chapelle royale du Château de Versailles. Une tribune à balustre supérieure étonnamment soutenue par une voute à fond plat. Une sacristie où des vêtements sacerdotaux sont gardés à l’abri des regards dans leur tiroir à papier de soie. La chapelle des pénitents blancs  est transformée en musée d’art sacré, vêtements des évêques d’Agde, un tableau et deux statues probablement vestiges d’un retable, un buste antique, un ancien brancard mortuaire, des calices et ciboires en or…

Derrière un confessionnal encastré se trouverait 3 squelettes emmurés debout… ce qui alimente les discussions.

En déambulant , nous découvrons autour du château , une ancienne tour de garde, une belle maison en pierres apparentes, portant encore l’enseigne de son ancienne activité (savetier), les restes des remparts avec une plaque honorant les 3 seigneurs Fouquet,

 

la maison du bailli et sa tour, des portes (d’entrée, celle de l’hôpital), des façades Renaissance, d’autres restaurées par des Anglais, le blason des compagnons, celui des Antonins, des gargouilles, des fenêtres d’angle,

la vieille fontaine  qui a fourni l’eau au village jusqu’après la grande Guerre…

Monsieur le Maire Sicard nous a ensuite reçus de façon fort conviviale autour d’un apéritif, après nous avoir avoué son souci de la préservation de son patrimoine.

Le repas à l’hostellerie Saint Alban dans la cour de cette superbe maison de maître fut particulièrement soigné.

Notre guide nous a ensuite conduits à l’arboretum municipal pour admirer la plantation de 73 variétés de figuiers.

Une confrérie des « Bécos Figos » s’est constituée pour promouvoir cette culture ancestrale et nous propose à la vente des confitures maison et du vinaigre de figue sur lesquels nous nous ruons.

La journée s’est terminée au domaine  de la Condamine l’Evèque où M. Bascou  père s’applique depuis 40 ans au renouveau des vins locaux. La dégustation (avec modération) nous a convaincus de compléter notre cave…

Une belle journée culturelle, ludique et amicale. Délicieuse vous dis- je.

Et qui nous a donné envie de se replonger dans l’excellente plaquette de Christiane Cotte « Nézignan-l’Evêque, histoire d’un nom de village ». Un grand merci à elle pour l’ organisation de cette superbe sortie fort instructive.

(photos B.Bonnafy et JP Cordoni)

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s